Effet de la température sur la sensibilité

L'effet de la température sur la sensibilité est la variation du signal de sortie réel dû à un changement de 10 K de la température déterminée au couple nominal et liée à la sensibilité. La valeur indiquée est l’erreur maximum se produisant dans le domaine nominal de température.

L'effet de la température sur la sensibilité (également appelée coefficient de température de la sensibilité) est une mesure de l'effet de la température sur le signal de sortie avec une charge appliquée au capteur. En déterminant cette valeur, le signal de sortie doit être corrigé en soustrayant le signal initial de couple à la température correspondante. La température doit être stable.

La température significative est la température de capteur. HBM définit un état stable de la température quand la variation de température maximale d'une période 15 minutes n'excède pas 0,1 K. la valeur de l’écart est donnée en pourcentage de l'étendue réelle du signal de sortie au couple appliqué correspondant (en cas du chargement au couple nominal, c'est la sensibilité).

L'effet de la température sur la sensibilité a comme conséquence un changement de la pente de la courbe caractéristique (voir la fig. 2). Il est particulièrement à prendre en compte quand un capteur est utilisé à une température éloignée de manière significative de la température de référence. Cependant, pour les essais à charge partielle, il n’a que peu d'effet parce que la déviation résultante agit toujours comme un pourcentage de l’étendue réelle du signal de sortie.

Veuillez noter que normalement l'effet de la température sur la sensibilité et l'effet de la température sur le zéro (TK0) sont superposés l'un sur l'autre.

Exemple:

Considérons un capteur de couple de couple nominal 1 kNm., l'effet de la température sur la sensibilité indiqué dans la notice technique est TKC de 0,1 %, la température de référence est de 23 °C et le domaine nominal de température +10 °C à +60 °C.

Si le capteur est utilisé à une température de 33 °C (ou de 13 °C), la déviation de sensibilité due à la variation de la température peut s'élever jusqu'à 0,1 %.

Pour un couple de 1 kNm (couple nominal) ceci amène un écart en valeur affichée de 1 Nm. Cependant, pour un couple de 200 Nm, l’écart n’est que de 0,2 Nm seulement, puisque le TKC est toujours une erreur en pourcentage se rapportant à l'étendue réelle du signal de sortie. C'est dû au fait que la sensibilité est désignée sous le nom de la mesure de la pente de la ligne droite. Employer le même capteur à 43 °C (déviation de 20 ° de la température nominale) peut avoir comme conséquence une erreur maximum de 0,2 % dans le plus mauvais des cas. Ceci ne s'applique pas à l'utilisation à 3 °C, puisque cette température n'est plus dans le domaine nominal de température.

Effet de la température sur le signal de zéro

L'effet de la température sur le signal zéro est la variation du signal de sortie du capteur sans charge, due à un changement de la température10°, rapporté à la sensibilité nominale.

La valeur indiquée est le maximum se produisant dans le domaine nominal de température.

L'effet de la température sur le signal zéro (également appelé le coefficient de la température du signal zéro) est déterminé en mesurant la variation du signal de sortie réel du capteur sans charge à couple nul, due à un changement de la température 10°K après rétablissement d'un état stable de la température. La température significative est la température de capteur. Un état stable de la température est défini par HBM quand la variation de température maximale au cours d'une période 15 minutes n'excède pas 0,1 °.

Fig. 2: Effet de la température sur la sensibilité TKC et sur le zéro TK0.

L'effet de la température sur le zéro a comme conséquence un glissement parallèle de la courbe caractéristique (voir la fig.2). Il est particulièrement à prendre en compte quand un capteur est utilisé à une température éloignée de manière significative de la température de référence. L'équilibrage du zéro par tarage ou la compensation du zéro à la température de fonctionnement, peut éliminer l'erreur de mesure due à l'effet de la température sur le zéro.

Veuillez noter que normalement l'effet de la température sur le zéro et l'effet de la température sur la sensibilité (TKC) sont superposés l'un sur l'autre.

Exemple:

Considérons un capteur de couple ayant un couple nominal de 1 kNm, effet de la température sur le zéro indiqué dans la notice technique TK0 ≤ 0.05 %, température de référence 23 °C et domaine nominal de température +10 °C à +60 °C.

Si le capteur est utilisé à une température de 33 °C (ou de 13°C), la déviation de signal zéro peut s'élever à 0,05 % de la sensibilité nominale. Ceci correspond à une déviation en valeur affichée de 0,5 Nm. Cette déviation est indépendante du couple avec lequel le capteur est chargé. Employer le capteur à 43 °C peut avoir comme conséquence une déviation maximum de 0,1 % dans le plus mauvais des cas. Ceci ne s'applique pas à l'utilisation à 3 °C, puisque cette température n'est plus dans le domaine nominal de température.


Contactez-nous Nous sommes à votre écoute pour répondre à toutes vos demandes.