Interfleet Technology, est un cabinet consultant  disposant d’un centre d'essai à Stockholm. Ce cabinet a une grande expertise en matière d'essai des véhicules ferroviaires comme les essais obligatoires concernant la sécurité mais aussi les  dépannages pour assurer un bon fonctionnement des véhicules. Leur tâche est de vérifier le comportement en fonctionnement en mesurant tous les paramètres agissant sur la sûreté, le fonctionnement et finalement influant sur les aspects économiques de ces véhicules pouvant porter sur plusieurs millions de dollars. Ils ont pour défi permanent  d'acquérir et d'analyser correctement de très grands volumes de données aussi efficacement que possible, avec comme résultat une analyse complète de toutes les grandeurs mécaniques attribuées au train.

Pour l'équipe d’experts d'Interfleet se déplaçant sur site, le système d’acquisition de données est un élément important. Si, vous avez passé, quelques trois semaines, à tester les chemins de fer en Suède, en Inde ou en Chine, la dernière chose que vous souhaitez est de devoir retourner sur le terrain parce que quelque chose a été oublié. Par exemple comment le train se comporte-t-il dans une courbe donnée à une certaine vitesse et dans les conditions atmosphériques spécifiques à une montagne sibérienne. Interfleet fabrique leurs propres roues de mesure avec des capteurs, et se fie particulièrement aux systèmes d’acquisition de données et au logiciel HBM, qui peuvent traiter d’importants volumes de données et permettent de changer rapidement et facilement les configurations sur le terrain.

Pionnier dans les roues de mesure

Dans les années 50, Interfleet faisait partie de la division ingéniering de SJ (Swedish State Railways), et avec le recul c'était déjà une pionnière en technique de mesure dans les chemins de fer. L'équipe d'essai suédoise a été la première au monde à utiliser une roue de mesure (IWT) pour les véhicules sur rail. En construisant cela, l’entreprise  est devenue un des leaders mondiaux aujourd'hui. Les roues de mesure de deuxième génération sont maintenant en service, elles sont capables de travailler à des fréquences jusqu'à 3 kHz (IWT4).

Les roues de mesure sont équipées de capteurs de dernières technologies pour mesurer la vitesse,  l'accélération, la puissance, le déplacement et les contraintes. Beaucoup d’autres paramètres sont également mesurés comme les forces sur la voie, la stabilité du véhicule ou bien encore les contraintes exercées sur l'armature des boggies, les rainures de la voie ou les efforts de flexion dans les axes. Les roues de mesure destinées au marché mondial sont  fabriquées au laboratoire d'Interfleet à Solna, près de Stockholm.

Jusqu'à 170 points de mesure

Des études ont été commissionnées par des fabricants et des propriétaires de véhicule commme Siemens, Alstom, Bombardier, LKAB, Vale et les chemins de fer indiens. Les ingénieurs d'Interfleet leurs répondent  avec une solution globale à partir d’une chaîne de mesure complète. L'équipement d’acquisition de données est installé à bord du train, en liaison avec les roues de mesure faites sur demande.

Le système d’acquisition de données est soit le QuantumX or MGCplus tous deux de chez HBM, avec des appareils dans chaque voiture. L’installation de mesure assure la surveillance à bord et la classification des données en temps réel. Une étude à grande échelle peut impliquer de nombreuses mesures jusqu’à 160 …170 points de mesure, avec des capteurs répartis autour du véhicule et plusieurs paires de roues de mesure dans l’ensemble du train. Ils communiquent avec le système par l'intermédiaire de fibre optique, qui équipe les voitures. Pour d’importantes campagnes d’essai, l'appareillage de mesure peut occuper plusieurs palettes, alors qu’il peut très bien être adapté pour de petites opérations de test

L'homologation complète peut être accomplie en deux ou trois semaines tout au long du réseau ferroviaire. « Afin d'obtenir toutes les combinaisons de données dont nous avons besoin pour une analyse complète, plusieurs gigaoctets de données peuvent être rassemblés quotidiennement » explique Jan Wännman, expert en étude chez Interfleet  en Suède.

« En classifiant les données dès que nous les rassemblons, nous pouvons être certains que nous obtenons tout ce que nous avons besoin. Nous travaillons à bord du train, en contact permanent  avec le conducteur, pour demander différentes vitesses, pour augmenter ou réduire la charge, nous veillons ainsi à couvrir toutes les conditions nécessaires. Quand nous avons terminé, nous  prenons alors les données à partir des dossiers binaires dans le logiciel d’acquisition de données catman de HBM et les analysons en utilisant le programme mathématique avancé Matlab sur la base de critères prédéfinis. Cette opération peut prendre une semaine. »

Confiance dans le système

Quelques semaines avant d’aller sur les voies, l'équipe d'Interfleet prépare toutes les opérations au centre d'essai de Solna. En effet, la préparation d’une nouvelle étude demande une planification rigoureuse.

« Quand nous sommes à l’extérieur, il y a tant de paramètres qui peuvent mal se passer ou que nous ne pouvons pas contrôler. Cela peut-être le vent et le temps, des feuilles sur la voie ou tout autre problème qui peut très bien survenir pendant le laps de temps très court où nous devons a fenêtre courte que nous devons accomplir les tests. Nous devons faire face à  plus d'incertitudes qu’il n’en faut. C'est pourquoi nous devons vraiment être sûr que ce système d’acquisition de données fonctionnera correctement, nous sommes confiant puisque le QuantumX et le MGCplus de HBM ont prouvé leur fiabilité. Il est aussi  facile de changer la configuration des essais si nécessaire en commutant les voies sur marche et arrêt, sans devoir reprogrammer l'installation entière. L’évolutivité et la flexibilité sont des valeurs inestimables sur le terrain» explique Jan. Wännman.

Contactez-nous Nous sommes à votre écoute pour répondre à toutes vos demandes.