Essais moteurs : GreenMot consolide son partenariat avec HBM

Lorsque GreenMot démarre ses activités en octobre 2010, elle ne choisit ni un marché "confortable" ni une voie facile. Le marché, c'est celui des essais de moteurs, où évoluent un bon nombre d'acteurs, avec des leaders bien établis. A l'époque, ce marché se remet tout juste de plusieurs crises, notamment dans le secteur automobile. Et pour l'attaquer, GreenMot ne va pas au plus simple, il décide de partir de zéro, sans reprise d'une entité déjà présente, et donc avec tout son portefeuille Clients à construire. Mais son président fondateur Stéphane Londos dispose d'une solide expérience et il choisit une approche qui va vite lui permettre de tirer son épingle du jeu : il mise sur les essais de précision, et s'il n'existe pas de capteur permettant de les faire, il en développe un sur-mesure afin de l'adapter à la structure à tester, et non l'inverse.

C'est ainsi que pour mesurer le couple du moteur à tester, GreenMot utilise son capteur in-situ, intégré au moteur. Celui-ci, développé spécifiquement, s'adapte aux contraintes mécaniques et environnementales du moteur. HBM est au cœur de cette stratégie. Partenaire de GreenMot dès ses débuts, il lui fournit (dans la plupart des applications) la totalité de la chaîne d'instrumentation. Un véritable partenariat s'est instauré entre les deux sociétés, qui permet à GreenMot de se distinguer de la concurrence tout en permettant à HBM de consolider ses connaissances dans l'univers des applications des moteurs et les mettre à profit dans le développement de ses produits catalogues.

Problématique


En 2010, Stéphane Londos créé GreenMot, nouvelle société qui part de zéro. Nouvel acteur sur le marché des essais de moteurs, l'entreprise se retrouve face à des entreprises bien établies et qui, à l'époque, connaissent plusieurs crises. GreenMot doit alors développer son portefeuille clients... et pour se faire, opte pour une strátegie de différenciation. 

Solution


GreenMot mise sur les essais de précision, et s'il n'existe pas de capteur permettant de le faire, il en développe un sur-mesure afin de l'adapter à la structure à tester, et non l'inverse. La société s'appuie sur l'expérience et l'expertise d'HBM dans le domaine, pour instrumenter la quasi totalité de ses applications.

Résultats

En se focalisant sur la précision et la répétabilité des essais, GreenMot aide ses clients à améliorer les performances de leurs produits. Les gains sont parfois marginaux - mais demeurent essentiels. Grâce à cette stratégie innovante, GreenMot connaît une croissance rapide et pérenne.

Des essais sous toutes les formes

Fort de sa stratégie, GreenMot a connu une croissance rapide, et 8 ans après sa création, son équipe compte 37 ingénieurs et techniciens. Au fil des ans, la société a étendu sa couverture géographique et aujourd'hui, elle est même présente à l'export, notamment en Allemagne, en Italie, en Autriche et en Suisse (et de manière indirecte, un peu partout dans le monde). A l'étroit dans ses locaux d'origine, la société a déménagé fin 2014 dans des locaux de 3500 m2 à Villefranche-sur-Saône, à une demi-heure de Lyon. Ce positionnement géographique la distingue aussi de ses concurrents, situés pour la plupart dans la région parisienne.

La vocation de la société n'a pas varié depuis le départ : les essais de systèmes de propulsion (thermiques et électriques) et systèmes énergétiques, notamment dans l'univers de l'automobile, des poids lourds, du ferroviaire et des équipements industriels (systèmes de refroidissement, et/ou de génération d'énergie, etc.). Au fil des ans, cette stratégie s'est affirmée, repoussant les limites et la puissance des équipements à analyser. C'est ainsi que GreenMot s'est dotée d'une cellule d'essai forte puissance qui va bien au-delà de l’automobile (véhicules militaires, bus, poids lourds, matériels agricoles, engins de chantiers, etc.).

« Il s'agit d'un moyen d'essai unique en Europe, conjuguant des moyens d'essais climatiques (de -46 °C à +55 °C) et mécaniques forte puissance (600 kW en continu) »

commente Sébastien Ferragne, ingénieur spécialisé dans l'ingénierie des essais, les capteurs, instrumentation et méthodologies.

Au fil des ans, la stratégie de la société s'est également structurée. C'est ainsi qu'il existe désormais deux pôles d'activités bien distincts : la réalisation d'essais sur cahier des charges clients d'un côté, et la construction de machines d'essais de l'autre. Dans sa structure Testing, GreenMot propose des essais clés en main. Cette approche démarre par la spécification des capteurs, du plan d’essais et du post-traitement, puis réalise aux besoins de ses Clients, l’instrumentation, les tests et l’analyse des données.  Les essais sont très variés et durent de un jour à plusieurs mois, allant de la validation de climatisation, la mise au point des systèmes de pollution, jusqu'à l'analyse benchmark complète d'un véhicule. Les essais sont habituellement réalisés dans les locaux de GreenMot mais dans certains cas, ils sont réalisés sur le site client.

Le deuxième pôle d'activité porte le développement et la fourniture de machines d'essais, permettant à GreenMot de valoriser l'expérience acquise sur le premier. Il s'agit de machines spécialement développées sur cahier des charges client et comme pour le premier pôle, c'est le domaine de la R&D qui est privilégié. Le dénominateur commun des deux activités reste la mesure spécifique mais la convergence va plus loin, indique Sébastien Ferragne : « Il existe une très forte synergie entre ces deux activités. La réalisation des essais nous aide à la conception de nouveaux moyens tandis que le développement des machines d'essais nous aide dans la production des essais. Cette synergie nous apporte une grande dynamique et nous permet de créer une valeur ajoutée face à des concurrents beaucoup plus gros mais qui n'ont pas cette double activité d’exploitation et de production de machines d'essais ».

La recherche de la précision

Les clients de GreenMot évoluent pour la plupart dans un univers très concurrentiel et s'ils cherchent tous à améliorer les performances de leurs produits, les gains à espérer sont marginaux... mais essentiels. GreenMot les accompagne dans cette quête.

« Nous sommes focalisés sur les essais de précision et une de nos grandes forces réside dans la répétabilité des essais. Par exemple, sur la mesure de la consommation, nous sommes capables d'atteindre 0,1 %, ce qui nous place devant la concurrence en nous permettant de discerner des phénomènes de plus faibles amplitudes. A partir de là, il est possible de redéfinir les essais, voire de pratiquer de nouveaux types d'essais pour rechercher des points d'amélioration »

poursuit Sébastien Ferragne. Pour y parvenir, GreenMot a notamment développé un robot de conduite.

 Au-delà du contrôle-commande, il y a toute la partie mesure, essentielle ici comme ailleurs. Pour mesurer le couple généré par un véhicule, le moyen le plus classique est d'utiliser des bancs à rouleaux et de mesurer le couple sur les rouleaux entraînés par les roues du véhicule. Il s'agit d'une mesure indirecte, avec des organes intermédiaires qui dégradent précision et répétabilité. Pour obtenir un gain en précision, GreenMot mesure le couple  directement aux roues par des couplemètres HBM. Pour aller encore plus loin, la société propose des couplemètres spécifiques directement en sortie moteur dans le véhicule. Encore faut-il disposer de capteurs capables de s'intégrer dans cet environnement. Pour surmonter les contraintes mécaniques (dimensionnelles, environnementales), la société utilise des couplemètres sur mesure, développés en partenariat avec HBM. Au départ, HBM avait été retenu pour sa capacité à réaliser des mesures de précision et développer des capteurs spéciaux. GreenMot, qui représentait pourtant un volume d'affaires faible, avait été surpris de l'intérêt que lui portait le constructeur d'outre-Rhin. Ceci a instauré un climat de confiance et les relations n'ont cessé de s'approfondir au fil des développements.

 

Pour la définition de ces capteurs, GreenMot met en profit ses compétences en ingénierie mécanique, utilisée pour la conception de ses bancs d'essais. Pour cela, elle s'appuie sur les modèles CAO du véhicule à étudier (ces modèles sont soit fournis par le constructeur, soit par une numérisation des pièces faite par un partenaire). Les capteurs proprement dits sont constitués d'un corps de mesure sur lequel sont montées des jauges de contrainte HBM ainsi que l'émetteur de transmission des mesures. 

La méthodologie de développement de ces couplemètres suit le schéma classique du cycle en V, avec toutes les étapes de la conception dans la branche descendante du V et les différentes étapes de fabrication et de la validation dans la branche remontante du V. Le process de développement peut prendre 18 à 20 semaines. HBM apporte ici son savoir-faire dans l'univers des capteurs, notamment sur le choix des emplacements des jauges, et assure leur collage sur le corps d'épreuve et le process associé pour garantir la qualité. Les jauges sont classiques mais dans le cadre de ces co-développements avec GreenMot, des géométries ou des compensations de température particulières ont dû être réalisées. Les précisions obtenues sont meilleures que 0,1 % en laboratoire et 0,2 % en environnement réel. La fréquence de mesure est de 1 kHz.

The cooperation is not going to stop

Pour l'acquisition proprement dite, GreenMot utilise les systèmes standards Quantum X d’HBM. Egalement très présente sur le développement des véhicules électriques, la société s'est également équipée de systèmes d'acquisition Genesis d’HBM, capables d'analyser les tensions et courants haute fréquence (pilotés en modulation de largeurs d'impulsions multi-niveau) générés par les variateurs de pilotage des moteurs électriques. GreenMot est là au cœur du développement du concept eDrive d'HBM, un système de mesure moderne dédié à l’essai de machines électriques et convertisseurs de puissance.

Et demain ? La coopération ne va pas s'arrêter en si bon chemin ! Plusieurs développements sont à l'étude pour tenter de gagner un ordre de grandeur dans les mesures d'efforts et de couple. La précision, encore et toujours...

A propos de GreenMot

La société GREENMOT a été fondée en 2010 par Stéphane LONDOS, après plus de 20 ans d’expérience en R&D moteur. Constatant que les systèmes motorisés sont de plus en plus interconnectés et que les mises au point sont de plus en plus fines avec des plannings de développement de plus en plus courts, GREENMOT propose de nouvelles approches d’essais répondant à ces évolutions. Grâce à des innovations technologiques en rupture, GREENMOT apporte de nouvelles solutions (Banc d’essais, Produits) et méthodologies (Ingénierie) d’essais innovantes permettant d’accompagner les constructeurs et équipementiers dans leurs phases de mise au point et validation.

Pour en savoir plus sur la société Greenmot : www.greenmot.com

Contactez-nous Nous sommes à votre écoute pour répondre à toutes vos demandes.